Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Immigration à Sherbrooke Québec
  • Immigration à Sherbrooke Québec
  • : L'immigration d'une famille française au Québec.
  • Contact

Juste pour info..

Texte Libre

Articles Récents

15 janvier 2006 7 15 /01 /janvier /2006 01:27

29 décembre 2005, après avoir fait l’état des lieux de notre location, nous quittons notre dernier logement en France avec 4 cantines de 80L, 3 valises rigides et 10 sacs de voyage (et oui !!!) que nous avons réduit à 4 en joignant 2 sacs par 2.

Le 30 décembre 2005, c’est à 7h00 que nous nous réveillons pour partir en direction de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle vers 8h.

Nous arrivons à l’aéroport vers 9h et nous dirigeons à l’enregistrement des bagages.

C’est ici que les premiers problèmes commencent. L’agent d’Air France nous annonce que seuls 2 bagages de 32kg maxi sont acceptés. Ca commence mal car nous avons plus de bagages. Nous passons donc nos 3 valises rigides, 4 sacs (par 2), le lit parapluie de Paul et un sac seul en excedant de bagages (avec surplus de 125€). Pour les cantines, nous avons été dans l’obligation de passer par Bagages Du Monde (soit un supplément de 680€).

A propos de Bagages du Monde, je devais normalement avoir une réduction grâce à la « carte immigrer.com ». Et pourtant, l’agent me certifiait qu’il n’y avait aucun accord. « On n’est pas Air France ici, c’est privé » m’a t-il répondu avec un air peu aimable.

Soit un beau cadeau de cette France mesquine et égoïste de 800€.

Après avoir quitté BDM, nous nous dirigeons rapidement vers la porte d’embarquement après avoir passé les portiques de sécurité.

Nous arrivons dans la zone d’embarquement à 12h30. Je regarde le panneau des départs pour constater que l’embarquement débute à 12h30. Nous nous dirigeons alors vers la porte d’embarquement. Ayant 2 enfants dont un bébé (de + de 24 mois quand même), une hôtesse s’approche de nous afin de nous faire embarquer en priorité, c’est le seul point positif de ce voyage avec AF.

Alors que nous allions monter dans l’avion, l’embarquement est retardé de 5mn, puis 15, pour finalement embarquer avec 30mn de retard.

30mn, ce n’est pas beaucoup me direz-vous ? mais ce n’est pas tout, car il s’est mis à neiger  suivi d’une pluie verglaçante, donc nous avons patienté 1h30 avant d’obtenir l’autorisation de décoller. Puis, nous avons encore du attendre 1h30  pour faire dégivrer l’avion, et pour couronner le tout, 30mn de plus pour décoller.

Donc un total de 4h de retard. Ca commence bien !!!

Nous voici donc en route pour notre nouvelle vie au Québec. Environ 7h de vol, et quelle aventure !!!

Pour commencer, parlons de Paul : ce cher petit monstre ne voulait pas attacher sa ceinture, donc la sirène s’est déclenchée à chaque contradiction. Le repas est assez bien dérouler sauf lorsque Paul a décider de relever la tablette alors qu’un verre de jus d’orange était encore posé dessus. Le reste du temps, notre fils a passé sont temps allongé, à dessiner au milieu de l’allée.

Cynthia maintenant, elle faisait des va-et-vient entre son siège et le fauteuil à mes cotés (qui est resté libre). Donc les siéges étant configurés en 3/3/3 dans le Boeing 777 que nous avons pris, nous étions placés comme suit : Cynthia/Paul/Coco _ Michel/siège libre/… Donc à chaque déplacement de Cynthia, c’était le bordel. A part, comme à son habitude Cynthia a été mignonne malgré quelques chicanes avec son frère.

Coco, elle, a passé son temps à faire le gendarme avec les enfants, en bref, elle n’a pas vraiment eu le temps de se reposer, sauf lorsque Paul dormait. 

Quant à moi, étant à l’écart du petit monstre, j’étais le mieux placé. Les programmes vidéo proposés ne m’intéressant pas, j’ai regardé « Le retour du Jedi » sur mon laptop, joué avec les jeux d’arcade proposés dans l’avion. Et bien entendu, j’ai commencé ce mémo dans l’avion.

Après environ 7h de vol, nous arrivons enfin à Montréal. C’est maintenant que les choses sérieuses commencent.

Etant assez chargés, nous laissons descendre les passagers pressés avant de nous diriger à notre tour vers le grand hall de contrôle des passeport. Dans ce hall, un agent s’approche de nous et nous fait passer en priorité, ceci car nous sommes accompagné d’un bébé. Evidemment , il y a eu un blocage à notre guichet, donc attente de 10mn.

Une fois le contrôle des passeports passé, direction « Bureau de l’immigration ». Là encore, nous ne sommes pas les seuls, attente d’environ 30mn (Coco faisait patienter les enfants dans la salle d’attente alors que j’attendais dans la file d’attente) .

Notre tour arrive enfin, On nous demande tous les documents requis (les formulaire de RP donnés par l’Ambassade, le CSQ, avec combien d’argent nous arrivons, etc…)

Sorti de ce bureau, nous nous présentons maintenant à l’immigration du Québec situé juste en face, cela dure 5mn.

Les étapes administratives passées, nous récupérons nos bagages et Sweety notre chatte, puis nous dirigeons vers les Douanes.

Nous fournissons les documents demandés, répondons tranquillement aux questions, allons payer la taxe pour le chat de 34,51$, après ça « Bienvenue au Québec » nous dit-on. En nous dirigeant vers la sortie, nous avons constaté que les bagages de certains sont inspectés de A à Z, en voyant ça, nous nous disons que nous avons eu peur qu’on nous demande de vider nos bagages (2 chariots pleins).

 

Nous nous dirigeons donc vers la sortie pour retrouver Dom qui nous attendait (et tac, une petite photo de notre arrivée).

Nous nous chargeons dans son char pour partir en direction de Sherbrooke (à 2h de route) pour retrouver Maryline et leurs enfants. Puis direction notre 5 1/5 (situé à 50m)où Dom et Maryline nous avaient installé leur futon provisoirement, le temps que nous nous installions, et le matelas de Cynthia.

Nous retournons chez nos amis pour souper, puis vers 23h, retournons dans notre nouveau logis pour enfin passer une bonne nuit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

murielle 02/02/2006 14:50

L'angoisse de l'aéroport! Voilà que ce la me reprend bien que je sois dans mon sud de la France. Cela me rappelle tous les tracas que j'ai pu avoir! Eh! c'st pas cher pour le chat. Moi, j'en avait pour 100 dollars à chaque fois! Il faut les aimer ces petites bêtes!!!!!