Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Immigration à Sherbrooke Québec
  • Immigration à Sherbrooke Québec
  • : L'immigration d'une famille française au Québec.
  • Contact

Juste pour info..

Texte Libre

Articles Récents

22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 05:31

Le 16 avril, nous avons décidé de tester l'incontournable érablière, appelé également cabane à sucre.

Plutôt que de choisir une grosse érablière touristique, nous avons préféré la petite affaire  familiale.

Nous sommes arrivées vers 18h après 15mn de route.

Nous entrons et découvrons cette petite bicoque toute simple. Elle doit faire environ 80m². Dans cette pièce, se trouvent 8 tables recouvertes de nappes à carreaux rouges et blancs.

Après nous être installés, on nous apporte des trempettes (carottes, concombres et céleris coupés en bâtonnets accompagnés de sauce type mayo+ketchup), des assiettes de melon et pastèques, et des assiettes de soupe au pois.

  

Après avoir fini cette fameuse soupe aux pois, nous nous dirigeons vers le buffet où se trouvent les mets suivants :

-Soupe aux pois

-Omelette

-Pomme de terre

-œufs cuits dans le sirop d'érable

-De la fesse de jambon (fumé et succulent)

-Des fèves aux lards

-Des oreilles de Crisses

-Salade de choux

-Crêpes natures (ajouter du sirop d'érable à table)

-Beignes au sirop d'érable

-Grand-père (délicieux gâteau au sirop d'érable)

-Mousse à l'érable

 

 

 

Tout d'abord, tout m'intéresse (heureusement que c'est un buffet à volonté), je commence par reprendre une assiette de cette soupe de pois avant de me lancer. Ca y est, c'est parti, je me lance vers le buffet. Je débute par les œufs cuits dans le sirop d'érable, deux bonnes cuillères de fèves aux lards (vous savez ? C'est ce que mangent les cow-boys) accompagnés de quelques oreilles de crisses.

Les œufs sont sucrés, certes, visuellement peu appétissants, c'est assez surprenant mais trois œufs maxi, après ça devient un peu écœurant (au sens français). Les fèves aux lards, Excellents, j'en ai même repris par la suite (sans effets secondaires odorants, si vous voyez ce que je veux dire !!!). Ayant beaucoup entendu parlé des oreilles de crisses, je fus heureux d'y goûter enfin, cependant, ma joie fut de courte durée, car ce bout de bacon méga salé et ultra croquant ne fut pas de mon goût. Bah !!! je ne peux pas tout apprécier, puis il faut bien des choses que nous réfutons pour en apprécier d'autres.

Ma deuxième tournée au buffet, ce fût pommes de terre, omelette et fèves aux lards. Pas de problème pour cette tournée, tout fût bien banal.

Troisième passage au buffet, de la fesse de jambon, et de la salade de choux. Parlons de cette fesse de jambon (Allons, un peu se sérieux, je parle de ce qui est dans le plat, pas de la serveuse, pfffffff !!!) . C'est un jambon fumé gardé au chaud sous une source de chaleur, on coupe des tranches à la demande, son arôme laissait s'échapper un fumet d'une telle délicatesse que la simple caresse sur un système olfactif ouvrirai l'appétit, d'ailleurs, rien qu'en écrivant ces mots, je m'en lèche les babines. Quant à la salade de choux, c'est tout simplement une salade appeler également coleslaw, Très bien pour se préparer au dessert.

Le dessert…l’appel de la crêpe s’est fait entendre, je reviens donc du buffet avec une crêpe nature que je noie sous le sirop d’érable… « Ah qu’es-ce que je suis bien icitte !!! une bonne crêpe et un bon sirop d’érable !!! Mmmmmh !!! » Bref, vous avez compris. 

Après ce repas, j’avoue que je commençais à caler un peu, je digère donc en filmant un peu les enfants danser sur la musique folklorique (style entre le square dance et la musique irlandaise).

De retour à table, j’aperçois ce plat contenant le « grand-père » que je n’ai pu encore  tester…!! Allez, je me lance, juste pour goûter, Et bien, c’est exquis, lorsqu’on regarde ce plat, on se dit que ça doit être très sucré, que nenni, c’est tout juste comme il faut. Promis, la prochaine fois, je garderai une petite place pour ce dessert. La mousse à l'érable ne m'a pas trop tenté, j'ai cependant gouté, mais mes craintes se sont révélées exactes, j'ai trouvé cette mousse un peu écœurante, trés sucré et grasse.

Vous allez me dire que j’ai maintenant terminé mon repas, et bien non, Coco m’a gentiment suggérer de goûter un beigne (j’ai dit UN pas UNE, un donuts si vous préférez) au sirop d’érable, sous prétexte que j’allais certainement regretter de ne pas avoir goûter une fois de retour à la maison. J’accepte donc sa requête, mais vraiment pour lui faire plaisir. Bon, c’est vrai, ça valait le coup, et je ne pouvais pas partir sans déguster UN beigne à l’érable.

Ah oui ! Le café était à volonté, ainsi que le soda et l’eau bien sûr.

C’est vers 21h30 que je décide de payer le repas, et bien figurez-vous que seul le cash était accepté. Nous avons dû, chevaucher notre char pour trouver un guichet, nous sommes revenus 20mn plus tard pour régler nos dettes. Nous partîmes vers 22h pour retrouver notre « home sweet home » 15 mn plus tard.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

miss danette 23/04/2006 23:13

Ben ca y est il recommence a nous faire bisquer !!!! Ca suffit michel !!!!
gros bisous
 
la miss

Lachtite 22/04/2006 19:53

Mmmmmhhh, ça donne envie......