Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Immigration à Sherbrooke Québec
  • Immigration à Sherbrooke Québec
  • : L'immigration d'une famille française au Québec.
  • Contact

Juste pour info..

Texte Libre

Articles Récents

9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 05:51

Tout d'abord, ici, lorsqu'on parle de service de garde d'enfants, on ne dit pas une crêche, mais une garderie. Si vous parlez de crêche, on vous orientera vers un orphelinat

Au Québec, les enfants sont scolarisés à partir de l'âge de 5 ans. Mais alors, comment font les parents pour s'oganiser ? Et bien ils mettent leurs enfants en garderie. Ca parait simple, mais détrompez-vous, ça ne l'est pas du tout.

Tout d'abord, au Québec, il y a penurie en matière de garde d'enfant, ce qui implique que la demande est plus importante que l'offre. Il est quasiment certain que vous devrez mettre votre progéniture sur liste d'attente. Certaines listes reposent sur plusieurs mois. Il est donc impératif de s'y prendre le plus tôt, mais certaines CPE ou garderies refuseront d' inscrire votre enfant tant que vous n'aurez pas de preuve de résidence. La plupart des parents recherchent des places subventionnées à 7$, là encore, ne vous attendez pas à trouvez ce type de place, car le gouvernement a récemment mis en place des disposition qui limitent la création de nouvelles places à 7$. Vous devrez donc vous tourner vers d'autres types de places, plus dispendieuses, mais vous toucherez en compensation des allocations.

Afin de vous aiguiller quelque peu dans ce monde qu'est la garde d'enfance au Québec, voici quelques explications:

Il existe plusieurs types de garde:

  • Le CPE (Centre de la Petite Enfance):  Les CPE sont des établissements de garde d'enfants à but non-lucratif. Ils founissent des places suventionnées à 7$, c'est à dire que les parents ne paieront seulement 7$ par jour pour faire garder leur enfant. Le conseil d'administration du centre de la petite enfance doit être composé d'un minimum de sept membres, dont au moins les deux tiers (cinq au minimum) sont des parents usagers ou futurs usagers des services de garde éducatifs fournis par le centre. Au moins un membre doit être issu du milieu des affaires ou du milieu institutionnel, social, éducatif ou communautaire et au plus deux membres font partie du personnel du centre.
  • Les garderies privées:  Les garderies sont, soit des entreprises privées à but lucratif tenues par des personnes physiques ou morales, des organismes sans but lucratif mais dont le conseil d'administration n'est pas composé en majorité de parents, ou soit un conseil de bande autochtone. Le titulaire d'un permis de garderie fournit des services de garde dans une seule installation. Afin d'accroître l'offre de places à contribution réduite, le gouvernement a conclu une entente de subvention de places avec de nombreuses des garderies à but lucratif. Signataires d'ententes, ces garderies subventionnées sont les seules à pouvoir offrir des places à contribution réduite (à 7$), les autres proposent des tarifs variables de 25 à 35, parfois 40$. A contrario des places à 7$, les parents payants des places non-subventionnées perçoivent une allocation qui leur est versée tous les trimestres. Il me semble qu'ils ont également droit à un crédit d'impôts.
  • Les services de garde en milieu familial: La garde éducative en milieu familial est un service fourni par une personne dans une résidence privée, moyennant rétribution. Une responsable d'un service de garde en milieu familial ne peut accueillir plus de 6 enfants, dont au plus 2 enfants de moins de 18 mois (poupons). Ce nombre comprend ses propres enfants de moins de 9 ans et les enfants de moins de 9 ans qui habitent ordinairement avec elle. Si elle est assistée d'une autre personne adulte, la responsable d'un service de garde peut accueillir jusqu'à 9 enfants, dont au plus 4 enfants de moins de 18 mois (poupons). Ce nombre comprend ses enfants de moins de 9 ans et ceux de son assistante et les enfants de moins de 9 ans qui habitent ordinairement avec elles. Certaines garderies en MF proposent des places subventionnées à 7$.

Trouver un service de garde:

Il existe plusieurs moyens de trouver des services de garde, voici quelques liens qui pourront vous aider dans vos recherches:

- Localisateur de service de garde

- Regroupement des Centres de la Petite Enfance des Canton de l'Est (pour l'Estrie)

- forum garderies à Montréal

- garderies au Québec

- Association des Garderies Privées du Québec

- Ma Garderie

N'oubliez pas de consulter également les sites d'annonces sur internet, les journaux locaux, les tableaux d'affichage aux entrées des magasins et dépanneurs où l'on trouve également des annonces de garderies en MF. Et surtout n'hésitez pas à téléphoner pour demander s'il y a de la place, vous pouvez tomber au bon moment.

Qu'es-ce qu'une place subventionnée à 7$ ?

Il s'agit du tarif d'une place en garderie dont l'état verse une subvention directement à l'établissement qui s'occupe de votre enfant (si vous avez la chance de trouver une place à 7$).

Petit rappel historique:  Avant l’instauration des places à contribution réduite, en 1996-1997, la contribution moyenne des parents aux frais de garde était de 18,06 $ par jour dans les garderies et de 16,24 $ en milieu familial.

Lors du sommet socio-économique de 1996, le premier ministre du Québec annonce une réforme de la politique familiale.

1997, pour les enfants de 4 ans ou moins, sont implantés graduellement des services de garde éducatifs moyennant une contribution réduite de 5 $ par jour. Ces services seront offerts par des centres de la petite enfance ainsi que par des garderies à but lucratif ayant conclu une entente à cet effet.

Le programme d’exonération et d’aide financière pour les enfants en service de garde est aboli  avec l’instauration des services de garde à 5 $.

Janvier 2004, la contribution réduite pour la garde d’enfants de moins de 5 ans passe de 5 $ à 7 $ par jour afin d’assurer l’accessibilité, la qualité et la pérennité des services de garde éducatifs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires